Gérer sa présence sociale : De nouveaux outils à découvrir (2ième partie)

Dans la première partie de ce billet, Déterminer d’avance sa présence sociale, je vous ai présenté les trois volets qui regroupe les différentes étapes de la curation de contenus ; la sélection, la production et la diffusion. Je vous ai également décrit les principaux avantages que je trouve à utiliser l’application BufferApp qui me permet de programmer d’avance jusqu’à 50 diffusions de «tweets» et de «posts» sur Twitter, Facebook et LinkedIn. Cet outil me fait économiser un temps précieux, que je peux davantage consacrer aux conversations et mes échanges que mes contenus suscitent.

Dénicher les contenus les plus pertinents pour ses lecteurs

Pour alimenter mon «buffer», je dois d’abord sélectionner des contenus parmi les 10 sources principales. Parmi tous les nouveaux outils qui me servent trouver les meilleurs contenus pour mes lecteurs, j’utilise plus particulièrement deux nouveaux outils de curation, Paper.li et Twylah. Bien qu’ils se ressemblent à la base, ces deux nouvelles plateformes m’offrent des avantages professionnels complémentaires, et je m’en sers de façon différente en fonction de mes objectifs.

Paper.li

De toutes les plateformes de publication accessibles sur le Net, Paper.li est celle que j’utilise depuis le plus longtemps. Parmi les précurseurs dans le domaine, la plateforme a apporté plusieurs améliorations tant dans sa formule que dans sa présentation.

Publié à tous les jours, sous la forme d’un journal, l’application sélectionne et regroupe les «tweets» les plus pertinents, selon les sujets qui reviennent le plus souvent sur le fil d’actualités du compte Twitter. Les nouvelles sélectionnées proviennent de listes de contributeurs sélectionnés parmi les abonnés de l’utilisateur. Lors de chaque parution, Paper.li envoit un message annonçant (aléatoirement) trois ou quatre des contributeurs qui se retrouvent à la «Une».

Les professionnels du Web peuvent trouver plusieurs avantages à utiliser Paper.li. Ils peuvent renouveler quotidiennement leur banque de contenus, et deviennent alors l’éditeur de leur propre journal. À chaque parution, le nouvel éditeur décide donc du traitement qu’il fera de la nouvelle ; choisir de la rediffuser directement sur son fil Twitter à partir de son journal Paper.li, ou de l’approfondir et de la commenter sur Facebook ou Google+ en cliquant sur la source originale. L’éditeur peut aussi décider de conserver l’adresse de la page dans ses signets pour y retourner plus tard lire plus en profondeur l’article en question.

À chaque jour, entre 9h. 30 et 11 h. 30, on peut donc consulter mes deux journaux Paper.li directement sur  Virage 2.0 : RaymondMorinV2 Le Journal/Daily

Twylah

Cette nouvelle plateforme de publication n’existe que depuis quelques mois, et sa version bêta n’est encore accessible que sur invitations. Cependant, elle est vite devenue très populaire auprès des professionnels du Web et des curateurs de contenus qui y trouvent certains avantages qu’on ne retrouve pas avec les autres outils.

Publié sous la forme d’un journal, Twylah recense quotidiennement les «tweets» qui obtiennent le plus grand impact dans le réseau, parmi tous ceux de nos abonnés, et les répertorient selon les mots-clés les plus récurrents. C’est donc un outil très efficace pour retracer ses anciens «tweets» parmi les archives. Cependant, les mises à jour n’apparaissent pas toujours évidentes dans le journal.

Dans sa présentation, Twylah permet à l’utilisateur de positionner les trois thématiques qu’il souhaite mettre de l’avant, et d’éliminer les doublons. De plus, l’accent mis sur les images et le design simple en deux colonnes rend la consultation plus facile et dynamique. D’autre part, à l’instar de Paper.li, Twylah propose des widgets téléchargeables sur son site, et suggère même d’héberger la page sur son domaine pour permettre à ses lecteurs de consulter plus régulièrement ses mises à jour.

Twylah met également beaucoup d’emphases sur la résonance des «tweets», et propose aux utilisateurs d’envoyer de nouveaux messages directement de sa plateforme, avec leur «Power Tweets». En créant une page d’accueil sur Twylah, où renvoient les «Power Tweets» relayés par la plateforme, l’utilisateur peut multiplier jusqu’à 400 fois le taux de réponses du message.

Récemment, Twylah s’est associé avec BufferApp pour augmenter l’effet des «Power Tweets». Dans son blogue, Jeff Bullas explique très clairement le fonctionnement et les avantages avec Buffer : How Twylah and Buffer Get Your Tweets Exponential Exposure

D’autres applications à explorer

Bien sûr, il existe aussi plusieurs autres applications toutes aussi valables comme Scoop.it, que plusieurs collègues me recommandent fortement pour la curation de contenus. J’y reviendrai probablement dans un autre billet. Il y a aussi plusieurs autres nouveaux outils, comme HootSuite, Shareaholic, Triberr ou CrowdBooster, qui offrent aux utilisateurs de sélectionner leurs meilleurs «tweets» et de les rediffuser. Même Google+ se met de la partie avec l’outil de partage DoShare. (lire l’article de Nicole Cozma (@cOz) sur CNET :  How to Schedule Google Posts in Chrome )

Les professionnels du Web et les entreprises sur les réseaux sociaux recherchent de plus en plus les applications et les outils qui les aideront à gérer efficacement leur présence sociale. Cependant, il faut savoir choisir les outils en fonction de ses objectifs et de ses ressources. Renseignez-vous, prenez le temps de lire et de bien comprendre les applications avant de porter son choix. Lorsque vous en avez trouvé une qui semble convenir, essayez-là, testez-là pour en découvrir le meilleur potentiel, selon vos besoins. Et, si l’occasion se présente, proposez vous comme bêta testeur.  Ça vous permettra peut-être d’influencer son évolution dans le bon sens.

Qu’en pensez-vous ? Et, vous ? Quels sont les outils de curation et de diffusion que vous utilisez pour sélectionner, produire et partager vos contenus ?

Pour en savoir plus?

Consulter les billets suivants:

 

Notes sur l’auteur : Auteur des livres «Culture Web à la portée des PME» et «Comment entreprendre le virage 2.0», Raymond Morin a collaboré avec plusieurs magazines spécialisés au cours des 10 dernières années. Très présent dans les médias sociaux, il participe à plusieurs webzines comme blogueur invité, dont ceux du Trinity College School, de Locita, et d’Intelegia. Formateur et coach en optimisation, il est régulièrement invité à donner des conférences et des ateliers de formation pour les entreprises et les organisations.

 

 

 

 

 

 

À propos d’INTELEGIA

Intelegia développe et déploie des stratégies marketing misant sur les médias sociaux notamment pour les acteurs du développement économique et du tourisme, les industriels et les services financiers. En développement économique, Intelegia conçoit des plans stratégiques, des stratégies d’attraction de talents et d’investissements en capital. Intelegia forme les agents en développement économique, les professionnels et les entrepreneurs sur la recherche commerciale via le web, les techniques d’analyse stratégique et l’usage des médias sociaux pour leurs activités de marketing et de communications. Enfin, Intelegia offre du coaching pour les dirigeants qui désirent intégrer les médias sociaux dans leur entreprise.

Pour rester informer, suivez Intelegia sur LinkedIn.

Mots-clés : ,